Festival de Gérardmer 2010

Publié le par The old Ben

http://www.chroniquesfantastiques.fr/public/bandeaux/Bandeau_FA2010.jpg
Et voilà de retour de ce fabuleux festival, vu pas mal de film, je vais tenter de faire un retour après ces 2 jours de boulimie filmique.
Tout d'abord le festival en lui même est assez sympa, dommage qu'il fasse aussi froid, j'ai eu la chance d'avoir un passe invité donc à peine la queue à faire (5/10 minutes), et donc petite pensée pour la majorité des autres qui devaient attendre une heure parfois pour se faire refouler, il parait qu'en plus cette année fut une des plus froides. Bref l'année prochaine Gerardmer ça serait bien de le faire ailleurs (ou plus sérieusement  au moins à une autre période).

Donc niveau film j'ai quand même profité pas mal et maté beaucoup de trucs en 2 jours :


5150 Elm's way
Le titre est-il un hommage au Elm Street de Freddy? Surement. Ce qui est sur c'est que ce huis clos psychologique vaut le détour, premier film vu du week-end et ça annonçait du bon. Bien joué, de l'humour (cynique ou pas) pertinent, une dramaturgie plus riche qu'un huis clos lambda, une monté en puissance et une mise en scène à son service. Bref un 7,5/10 bien mérité.

Les témoins du mal
Un film de maison hanté archétype, aucune surprise, aucune innovation, et les effets spéciaux dénaturent un peu le sujet et le décrédibilisent beaucoup (je vous conseille d'aller voir la bande annonce pour bien rigoler). 3,5/10

http://www.metalsites.net/pics/bands/rob-zombie.jpg

Halloween 2
Ma grosse déception du WE. Je l'attendais avec impatience, vu que je défends ce réalisateur ardemment depuis ses
débuts. Et là on assiste à un slasher des plus banal saupoudré de petites crises de lucidité de Rob Zombie (des scènes en noir et blanc très jolies et de bon ton par exemple) mais ça ne suffit pas à faire décoller ce slasher . Ce réalisateur extrêmement bon pour innover dans le genre et maitrisant bien la caméra nous livre ici un vulgaire slasher qui aurait pu être fait par n'importe quel "Yes man"... Aucune subtilité, on s'attend à tout du début jusqu'à la fin.
Bref je vais avoir du mal à te défendre là Rob... 2/10



Survival of the Dead

Le dernier Roméro, qui continue sa grande critique sociale. Mais ici (ce qui me réconcilie avec ce vieux bonhomme) c'est le sens de l'auto-dérision avec son propre style qui m'a marqué. Et franchement après Lands of the dead et Diary of the dead ça fait du bien de voir ça. Après c'est pas non plus le film de zombie de l'année (La horde?? j'en sais rien je l'ai pas vu...) mais il se laisse voir tout seul et le papy du genre va tout de même devoir se réveiller un peu. Bref un 6/10 bien mérité.

MOON
Un huis clos spatial qui rentre parfaitement dans le thème de cette année : le silence. Très particulier, ce film à de quoi rebuter les plus fatigués du festival (surtout que c'est le dernier que j'ai vu) mais le film arrive sans difficulté à nous tenir éveillé. Bien joué (et c'est assez important vu le nombre d'acteurs à l'image..) et  vu le budget ( 5 million de $) je ne sais pas comment ils ont réussi ce pari de noushttp://www.horreur.net/img/splice-natali-aff.jpg rendre hyper crédible la lune. Je le reverrais sans hésitations.
Bref  8/10
(vu l'affiche du festival cette année c'est normal qu'il soit primé non ? :D )


Splice
Hors compétition (mais pourquoi bordel de merde !?!?!) mon coup de coeur du WE. Le dernier Natali (Cube, au hasard ) est vraiment merveilleux, une mise en scène splendide, un chef op de génie (Tetsuo Nagata) un scénario intelligent et comme l'a dit Natali "It's my baby" et on le sent comme ça.
Bref je ne peux pas m'étendre dessus car le film est vraiment à découvrir. mon seul bémol est sur le changement de genre vers la fin du film.
8,5/10


The Door
Mads Mikkelsen très bon en artiste écorché par la vie. Changement de style surprenant, un parti pris que je n'ai pas apprécié sur la rationalisation de l'élément fantastique (le fait de revenir quelques années plus tôt) mais dans l'ensemble agréable : 6,5/10

Séances court métrages
Il y a avais aussi des court métrages dont 2 sont sortis du lot à mon humble avis : Toute ma vie et Barbie Girl dont j'essayerais de vous faire profiter bientôt, mais pas facile à trouver sur le net.
L'humour est présent dans les 2 et je pense que c'est ça qui fait la différence au niveau du public.
Par contre le film primé me fout la haine, c'est pédant à souhait, et dire qu'un membre du jury m'a dit qu'il s'immolerait sur la scène si c'était lui qui était primé...

En bref :
Petit bilan mitigé au niveau des films vu, et au niveau personnelle je pense que l'année prochaine il faut que j'y aille toute la semaine, ça évite les journées marathons, d'être explosé au sens presque littéral le dimanche soir, de pouvoir matter plus de film (Blair Witch ou Last Action Hero cette année en grand écran par exemple :S ) et puis surtout de profiter des films que l'on regarde.


Le palmarès :

Grand Prix
The Door de Anno Saul avec Mads Mikkelsen

Prix du Jury
Moon de Duncan Jones avec Sam Rockwell

Prix de la Critique
Moon de Duncan Jones
Mention spéciale à Amer de Hélène Cattet et Bruno Forzani

Prix du Jury jeunes de la région Lorraine
Possessed de Lee Yong-ju

Prix du Public – L’Est Républicain – Vosges Matin
5150, Rue des Ormes de Eric Tessier

Prix du Jury Syfy Universal
La Horde de Yannick Dahan et Benjamin Rocher

Grand Prix du court métrage
La Morsure de Joyce A. Nashawati

Prix du meilleur inédit vidéo parrainé par Mad Movies
Inside (From Within) de Phedon Papamichaelhttp://cinemafantastique.be/local/cache-gd2/2062b6662c1dcc388dd551bb6920c851.jpg

Publié dans Cinéma

Commenter cet article